Episode 19. La dernière bataille.


Dans les épisodes précédents :
Le temps de fabrication du TA profite aux humains pour se dévoiler leurs sentiments. Alors que John et Allison sont en froid, Sarah revit une seconde jeunesse dans les bras de Kyle.
Seulement le moment de vérité est enfin arrivé, Thomas ressort de la salle d’opération. La mission est un succès, Thomas est le Terminator Alpha.
Toutefois, pour se prémunir contre les pleins pouvoirs de Thomas, John Henry a prévu avant de quitter le passé de créer un virus qui l’autodétruira si besoin. John est mis au courant tandis qu’Ellison détient inconsciemment la clé à l’époque où il a choisi de rester.




Les personnages :

Sarah Connor
(Lena Headey)
Sarah Connor
(Lena Headey)
Cameron Philips / Allison young
(Summer Glau)
Cameron Philips / Allison young
(Summer Glau)
John Connor
(Thomas Dekker)
John Connor
(Thomas Dekker)
Jackson Hamilton
(Ray Stevenson)
Jackson Hamilton
(Ray Stevenson)


Kyle Reese
(Jonathan Jackson)
Kyle Reese
(Jonathan Jackson)
Catherine Weaver
(Shirley Manson)
Catherine Weaver
(Shirley Manson)
Savannah Weaver
(Mackenzie Brooke Smith)
Savannah Weaver
(Mackenzie Brooke Smith)
Lila
(Fay Wolf)
Lila
(Fay Wolf)


Derek Reese
(Brian Austin Green)
Derek Reese
(Brian Austin Green)
James Ellison / EV083
(Richard T. Jones)
James Ellison / EV083
(Richard T. Jones)
Shawn Cooper
(Chris Carmack)
Shawn Cooper
(Chris Carmack)
Tara Biel
(Willa Ford)
Tara Biel
(Willa Ford)


Jesse Flores
(Stephanie Jacobsen)
Jesse Flores
(Stephanie Jacobsen)
Riley Dawson
(Leven Rambin)
Riley Dawson
(Leven Rambin)
Adam Hernandez
(Nicholas Gonzales)
Adam Hernandez
(Nicholas Gonzales)
John Henry
(Garet Dillahunt)
John Henry
(Garet Dillahunt)


Megan / Serina Sepherd
(Jennifer Ellison)
Megan / Serina Sepherd
(Jennifer Ellison)
Thomas Davis
(Simon Woods)
Thomas Davis
(Simon Woods)
Savannah Weaver en 2027
(Alyson Hannigan)
Savannah Weaver en 2027
(Alyson Hannigan)
Justin Furlong
(Brent Weber)
Justin Furlong
(Brent Weber)


William Harris
(Matt Barr)
William Harris
(Matt Barr)
Joaquim Minguez
(Edgar Ramirez)
Joaquim Minguez
(Edgar Ramirez)
Général Westin
(Doug Savant)
Général Westin
(Doug Savant)


Saison 3, Episode 19.
La dernière bataille.



18 juin 2027.
A Fort Langley, depuis l’apparition du TA, le silence est d’or.
Plus aucune secousse ne retentie depuis l’extérieur alors qu’il y a encore quelques heures, Skynet essayait de reprendre cette base conquise par John Henry.

Le Terminator Alpha remonte à pied le chemin qui la fait venir de l’extérieur aux laboratoires, suivi de prêt par John, Allison, Sarah, Kyle et Megan.

Ils sortent du QG pour emprunter le couloir de lumière blanche et enfin remonter les escaliers qui les ramènent à la surface.


Là, un spectacle saisi l’ensemble des protagonistes, Kyle et Allison encore plus.

Dans un décor digne du plus grand chaos, au milieu de cratères, de carcasses de Terminator, de flammes et des ruines de Langley, machines de Skynet et machines au service de John Henry sont toutes immobiles, comme paralysées en pleine action.

Positionnés dans un champ de bataille, les deux originaires de cette époque, Kyle et Allison, n’en croient pas leurs yeux.
Pour une fois ils sont face à des machines hors d’état de nuire, sans vie.


John est le premier à s’écarter du groupe qu’il compose en compagnie des siens.
Très vite, il fait le tour du premier T700 le plus proche :
John - " Leur système de vision est éteint. Cela signifie que ces machines sont en veilles. "
Sarah montre du doigt Megan :
Sarah - " Sauf celle-ci. "

Le TA ouvre enfin la bouche :
Thomas - " Tout simplement parce que j’ai choisi de la laisser consciente de ses actions. "

Tous constatent bien vite de quelle puissance dispose le jeune homme. Pendant qu’il fait un clin d’½il à John, la machine que celui-ci approchait est réactivée et saisi sans la moindre violence le jeune homme.
John, d’abord surpris, comprend bien vite que Thomas n’a pas l’intention de faire du mal à qui que ce soit.
Tout autour d’eux, les machines, de tous camps, forment des rangs tels des soldats à la parfaite discipline.
Thomas sourie à John :
Thomas - " D’après les informations dont je dispose désormais, c’est toi qui doit mener le monde vers sa délivrance. Je te laisse donc choisir ce que tu veux faire d’eux. "

Connor reste ébahi, il contemple l’horizon rempli de soldats de coltan, de chars mécaniques et de robots géants.
Alors que l’espoir d’un monde meilleur illumine ses rétines, l’angoisse de la décision qu’il va prendre ronge les visages de ses proches.
Il peut très bien demander à Thomas de tous les faire détruire, mais après tout, l’évolution de l’homme, de son confort, n’est-il pas dû en partie grâce à l’évolution de la technologie, des machines ?!

Avec tant de main d’½uvre, il pourrait permettre aux humains de très vite reconstruire ce monde d’où lui vient.
Mais il lui faudrait réguler cela, rester des années ici pour s’assurer que la technologie ne reprendra jamais le dessus. Il vieillira et mourra ici, sans même retourner là d’où il vient, sans retrouver Cameron.

A cette idée, il se fait rapidement une raison :
John - " Conserve les Terminators, supprime leurs instincts guerriers et faits-en de simples ouvriers qui aideront ce monde à se reconstruire pendant que nous repartons là d’où nous venons. "
Thomas - " Ce n’est pas aussi simple. "
John - " Pourquoi cela ? Il te suffit de leur demander de devenir inactifs dès l’achèvement de leur mission. "
Thomas - " Si je repars dans mon époque rien n’empêchera Skynet de reprendre le contrôle sur eux. "
John - " Allons détruire Skynet alors ! "
Thomas - " C’est ce que j’avais en projet oui. Mais que fais-tu de l’homme ?! "

Une telle question venant d’un être qui était encore leur semblable il y a quelques heures interpelle l’ensemble des protagonistes :
Thomas - " On détruit Skynet, on programme les machines pour en faire des gentils nounours et on se barre chez nous. Et après ?!
L’homme est foncièrement mauvais, il y en a toujours un qui voudra avoir raison, prendre plus d’importance, de valeur. Pour cela il n’hésitera pas à corrompre, à combattre. Et pourquoi pas, utiliser une de ces machines en la reconfigurant à sa guise. "
John s’insurge :
John - " Alors quoi ?! On bute les hommes et on laisse la Terre aux machines ?! "
Thomas - " Ce n’est pas mon but. Bien que cela permettrait à l’espèce dominante de cette planète de vivre docilement et de façon heureuse, en respectant les règles qui sont instaurées. "
John - " Dans ce cas, que fait-on ?! "
Thomas - " On fait de l’homme l’espèce dominante de cette planète. C’est à l’homme de comprendre qu’il s’agit de sa dernière chance, c’est à lui de réaliser que tout se passera pour le mieux s’il se montre docile. "

Tous commencent à craindre le raisonnement de Thomas, un raisonnement qui lui venait progressivement bien avant même de devenir le TA.

John - " Ca s’appelle une dictature ce que tu veux faire. Je ne peux l’accepter. "
Thomas - " Mais tu peux accepter de quitter ce monde qui a besoin de toi juste parce que tu rêves de tirer le Terminator qui a usurpé l’identité d’Allison Young dans un futur alternatif ! "
Thomas n’a pas tort, Sarah le sait. La mère de Connor baisse honteusement la tête. Kyle et Allison sont perdus entre l’incompréhension et la colère :
Kyle - " Comment ?! "
Allison - " Qu’est-ce que ça signifie ?! "

Ayant mis John dans l’embarras, le TA fait preuve de bon sens :
Thomas - " Maintenant nous savons qu’il ne suffit pas de nous lancer tête baissée contre Skynet puis de laisser à la guise des hommes quelques machines pouvant accomplir les efforts à leur place. Le problème est plus grand et il mérite d’être étudié à tête reposée. "



Pendant que dehors, telles des boites de conserves vides, l’ensemble des machines se tient au garde à vous, à l’intérieur de la base, autour d’une table et d’un succulent repas, chacun donne son point de vue :
Kyle - " Donc si j’ai bien compris, à l’heure actuelle, aucun base de Skynet n’est opérationnelle en raison du contrôle que tu exerces à distance c’est bien ça. "
Thomas - " Exactement. Skynet essaie de contrer les verrous informatiques que j’ai posés tout autour de lui sans pour autant trouver la faille. C’est une lutte artificielle entre deux intelligences qui perfectionnent leurs dispositifs technologiques à chaque seconde. "
Allison - " Dans ce cas il faut faire une annonce, il faut qu’un homme fédère les autres pour les unir. "
Thomas - " Les unir pour quoi faire ?! Vaincre Skynet ?! Il n’y a que moi qui puisse le faire, tout comme il est le seul à pouvoir me vaincre. Chaque seconde qui s’écoule représente la création d’une nouvelle ligne de code capable de propager un virus dans le système de l’autre. "
Sarah - " Qui a le plus de chance de prendre l’avantage entre vous deux ? "
Thomas - " John Henry étant plus développé et plus complexe, j’ai un léger avantage, mais vu les caractéristiques de Skynet, je peux vite être contré. "

John reste timidement en retrait après l’affront que lui a fait Thomas.
Cela a d’ailleurs provoqué chez Kyle et Allison une certaine méfiance à l’égard de celui qui s’est montré jusqu’ici vaillant et héroïque.
C’est donc le cadet des frères Reese qui se montre entreprenant :
Kyle - " Dans ce cas, qu’as-tu à nous proposer ? "
Thomas - " L’affrontement. Il nous faut rentrer à Los Angeles, là où tout a commencé. Je suis parvenu à isoler Skynet sur une seule et unique centrale. Si vous préférez, il lui est impossible de s’étendre sur les réseaux informatiques mondiaux comme le fait internet par exemple. Aujourd’hui nous allons dire que le contrôle du réseau est sous ma direction et s’il fallait comparer Skynet, il est semblable à un ordinateur qui est privé de connexion à ce réseau. Voilà pourquoi je peux influer sur les machines à l’inverse de lui. "
Kyle - " Utilisons donc les machines pour écraser cet ordinateur alors. "
Thomas - " Ce n’est pas aussi simple. N’ayant pas réussi à réaliser le TA ces dernières années, Skynet s’est reporté sur un autre projet, le T1000000. Une structure organique en coltan géante. Capable comme moi d’offrir un corps à une intelligence artificielle tout en lui permettant d’accéder au réseau informatique mondial sans fil. Heureusement, là où John Henry a été brillant, c’est qu’il a achevé le projet TA avant que le T1000000 le soit. Ce qui veut dire que Skynet, pour se protéger de ma prise de pouvoir, occupe un corps imparfait. "
Kyle - " Attaquons ce corps alors ! "
Thomas - " Ce n’est pas aussi simple encore une fois. Tout ce que je sais du T1000000 c’est que sa forme définitive ne ressemble en rien à ce que nous avons déjà vu jusqu’à présent. De plus, il a beau être imparfait, il peut malgré tout contrôler certaines machines dans un périmètre kilométrique proche de lui. Mieux que je ne puisse le faire. Cela veut dire que toutes les machines qui m’accompagneraient se retourneraient contre moi. "

John sort de son silence en serrant le poing devant lui :
John - " Dans ce cas, c’est nous, les hommes, qui iront achever Skynet ! "
Un sourire en coin, Thomas déclare :
Thomas - " Qu’il en soit ainsi ! Vous pouvez utiliser toutes les transmissions radios que vous voulez pour organiser le rassemblement des forces humaines. Durant ce temps, je vais étudier les plans de la base où le T1000000 est reclus. "



20 juin 2027.
Le chemin du retour jusque Los Angeles a été bien plus court et bien moins pénible qu’à l’aller.
Sans le moindre pilote, Thomas a réussi à utiliser un HK-Aerial pour transporter la troupe de Langley.

Depuis les airs, en chemin, ils ont pu constater un extraordinaire phénomène.
Sous le contrôle de Thomas, l’ensemble des machines remonte docilement le nord du continent américain pour s’éloigner de l’attraction que pourrait avoir sur eux le T1000000.
Les Terminators ne relevant même pas les flux migratoires rencontrés dans le sens inverse, des centaines et des centaines d’humains répondant à l’appel de ce jeune homme, John Connor.

Son message passe en boucle sur toutes les ondes radios, Connor, pensif, l’écoute encore par le biais d’un poste récupéré dans des décombres, allongé seul, sur le toit d’un immeuble désaffecté : « On se bat depuis si longtemps et nous avons… Tous perdu énormément. Des êtres chers ont disparu. Mais vous n’êtes pas seuls. Des poches de résistance se sont formées partout sur la planète. Aujourd’hui, l’espoir renaît. Une mission au sein d’une base Skynet nous a permis de réduire son champ d’efficacité. Skynet est prisonnier dans une dernière usine sous son contrôle à Los Angeles. Les autres machines obéissent désormais à la résistance. Elles marchent loin du lieu de la bataille finale, ignorant notre présence, prêtes à nous servir dès la destruction de Skynet. Aujourd’hui, je vous invite à tous venir vous rassembler auprès de moi à Los Angeles pour venir donner vos forces afin d’anéantir ce fléau. Nous pouvons le vaincre car malgré le mal qu’il a pu nous faire, il ne nous a pas tout pris, il nous reste l’espoir. Je suis John Connor. Si vous écoutez ce message, alors vous êtes un résistant. »

Après l’avoir entendu pour la énième fois, le fils de Sarah se redresse et avance jusqu’au bord du vide pour scruter l’horizon. Un horizon noir de monde, remplissant les rues sans crainte, n’écoutant que leur courage. Venus du sud, du nord, de l’ouest et de l’est, des soldats, des orphelins, des familles… Des milliers de personnes qui acclament le jeune adulte qui se montre à eux au sommet d’un bâtiment.

Son c½ur cogne presque aussi fort dans sa poitrine que les ovations que lui voue les résistants.
A longueur de journée, les forces armées s’agrandissent, s’organisent, sous l’égide de Kyle Reese et Allison Young, autoproclamés bras droits de Connor, afin d’accueillir ces nouveaux partisans.
Devant ce spectacle, il ne peut que trembler. Qu’avait-il fait ?! Il lui a suffit d’un message et que les machines abandonnent leurs positions pour passer pour un héros alors que rien n’est encore achevé.
Il savait qu’il devait devenir quelqu’un d’important mais il n’aurait jamais imaginé accéder à ce statut de leader de la sorte. Qu’avait-il prouvé pour l’être. Et pourquoi Thomas Davis ainsi que Megan ne se manifestent pas, tous les mérites leurs reviennent après tout ?!

John recule et empêche la vue de sa silhouette aux nouveaux arrivants. Il passe sa main dans ses cheveux et constate :
John - " Ca n’aurait pas dû se passer comme ça ! "
Sa mère, présente en sa compagnie depuis le début, réagit :
Sarah - " Et pourquoi pas ?! "
John - " Qu’ai-je fais dans ma vie qui mérite que je sois adulé ainsi ?! "
Sarah - " Tu as perdu énormément d’être chers, tu te bats depuis ta naissance pour survivre à Skynet, tu as remonté le temps, affronté des machines dans un monde inconnu, sauvé des vies et réussit à accomplir la mission que John Henry t’avait confié : retrouver la base de Langley pour qu’il t’y confie un secret que toi seul connaît. "
John repense aussitôt à la confidence de John Henry sur l’unique moyen de vaincre le TA s’il devenait trop dangereux.
Sarah poursuit :
Sarah - " Thomas étudie l’accès à la dernière base de Skynet encore sous son contrôle. Il n’y aura qu’à suivre le plan. "
John - " Des milliers de gens vont me suivre, ils vont suivre le programme que m’aura donné Thomas. Et s’il ne fallait pas lui faire confiance. "
Sarah - " Quoi qu’il arrive, moi j’irai là-bas. J’irai combattre. Je me bats depuis trop longtemps contre les machines pour ne pas participer à leur chute. "
Sarah redescend, laissant John seul avec ses doutes…



A quelques kilomètres du rassemblement humain, dans une ancienne base de Skynet, un homme occupe en l’unique compagnie de Megan les locaux.
Il utilise les nombreux écrans et autres fonctionnalités informatiques et mécaniques pour effectuer divers travaux.

Sur l’écran central, Thomas observe les moindres particularités des plans de construction du quartier général du T1000000.
A côté de lui, Megan observe sur un autre panneau la fabrication sur chaîne d’un bloc alimenté par une pile nucléaire qui prend la forme d’une machine à remonter le temps.

Lorsqu’il cligne enfin des yeux afin de sortir de sa concentration et d’abandonner ses études, le TA approche Megan qu’il caresse avec affection dans le cou :
Thomas - " Ce soir je dois rencontrer John Connor. Nous déterminerons les moindres lignes de notre plan d’attaque pour demain. Comme tu ne peux assister à la bataille sous peine d’être prise par la possession de Skynet, tu veilleras à l’achèvement du transporteur temporel. La configuration que j’ai programmée en fait une machine d’usage unique pour deux personnes. Occasionnant ainsi son autodestruction après la seconde téléportation. Nous rentrons en 2008 et personne ne nous y suivra. J’ai un avenir à y construire. "
Megan - " Pourquoi ne pas remonter plus loin en arrière, retrouver ceux que tu aimes et que tu as perdu ? "
Thomas - " Parce que là-bas j’existe en tant que Thomas Davis et non pas en TA. Il y a des choses qui sont inévitables. Ramener les morts à la vie peut avoir des conséquences catastrophiques. Les miens vivent à jamais dans mon c½ur. A présent je t’ai toi et c’est indispensable de me concentrer sur ce que j’ai et non pas seulement sur ce que j’ai eu. La destruction de Skynet occupera suffisamment Connor pour que nous puissions rentrer tous les deux là d’où nous venons. John Henry a légué à Connor la clé de ma destruction, je ne peux pas me permettre de vivre dans la même époque que lui. Les humains méritent leur victoire ici maintenant qu’ils connaissent la revanche que le monde peut avoir contre eux. Par contre il est impératif que j’interfère dans l’époque d’où je viens pour offrir un monde de paix, pour le prendre en main ! "



21 juin 2027.
Il fait lourd dans les rues de Los Angeles, au soleil de plomb se mêle l’incandescence des flammes…
Il n’est pas loin de dix-sept heures dans le quartier général de Skynet, là où réside l’intelligence artificielle ainsi que son corps de coltan.

Un épais nuage de fumée couvre à la surface les corps mutilés des résistants et les carcasses sans vies des machines encore sous le champ d’action de Skynet.
Des véhicules en flammes, les tourelles de la base effondrées… Ce cadre chaotique assourdissant par ses détonations, ses râles et ses explosions permanentes ne trouve de répit que dans le sang. Ce sang qui jonche le macadam et s’écoule en litres dans les fissures de celui-ci pour atteindre les sous-sols de la base.

Car c’est là maintenant que se déroule la fin d’une guerre qui a trop longtemps durée. Eprouvante pour les hommes, elle voit enfin l’aboutissement de nombreuses années de peur, d’esclavage et de mort !


Dans les travées du bâtiment, des dizaines de soldats, par petits groupes, débouchent par toutes les issues possibles, n’hésitant pas à faire feu avec les armes lasers récupérées par la désertion des machines un peu partout dans le monde suite à la prise de pouvoir de Thomas Davis.
Les militaires utilisent les plans confectionnaient par le TA et distribués par John Connor.

Des deux milles braves lancés à l’assaut de Skynet ce matin à trois heures, il ne reste qu’une centaine d’éclopés ayant réussi à forcer le barrage de Terminators !

Menés par un John virevoltant, épaulés par un Kyle entreprenant et une Allison insouciante, encouragés par la rage de Sarah et défendus par les capacités extraordinaires de Thomas, les libérateurs de l’espèce humaine débarquent de tous les couloirs pour accéder au niveau le plus bas du quartier général. Ils l’encerclent ce fléau aux longs tentacules aiguisés.

Esseulé, essuyant une multitude d’impact lasers, le T1000000, à l’apparence d’une araignée, parvient malgré tout à garder la distance.
Peu à peu, les derniers soldats tombent sous les coups du robot.


A couvert, fusil contre épaule, Kyle interpelle John, caché de la même façon que son père :
Kyle - " Il est comme le T1001 que vous appeliez Catherine Weaver. Ses membres sont poly mimétiques ! Un peu comme ceux de Thomas ! Il arrive à se reconstituer à chaque attaque. Nos bombes de thermite ne l’affaiblissent que durant un court laps de temps ! "
John - " Je sais, je réfléchis à une façon de le vaincre. "
A cet instant, une explosion résultant de l’échec d’un envoi de bombe repousse les résistants, faisant tomber Allison inconsciente devant John.
Celui-ci sort de sa cachette pour ramasser la jeune femme.
Aussitôt le T1000000 profite de l’occasion pour transpercer le jeune homme en direction du c½ur, comme il le fait pour le reste des troupes encore visible !

A quelques encablures de là, Sarah assiste impuissante au surprenant retournement de situation et à la perte de son garçon !
N’écoutant que son instinct maternel, Sarah jaillit de sa planque et mitraille l’araignée de métal pour obtenir vengeance.

Kyle profite de cette vaine action pour ramasser le jeune homme et le cacher de la vue de la machine.
Par miracle, le tentacule a traversé l’épaule, juste au dessus du c½ur. Toutefois, il perd énormément de sang et ce n’est pas Kyle qui pourrait l’aider à faire davantage pression sur sa plaie.
En effet, le cadet des Reese s’est battu de toutes ses forces contre les machines depuis l’assaut, il traîne sa jambe gauche tandis que son bras droit est brisé.

Malgré la douleur, John reste lucide :
John - " Allison ! Où est-elle ?! "
Kyle - " Reste tranquille, d’autres soldats l’ont abritée dans les couloirs. Mais nous ne pourrons pas rester longtemps dans cette position. Le T1000000 reprend le dessus ! "
John passe la tête au coin d’un pilonne pour observer la facilité avec laquelle le Terminator qui abrite Skynet parvient à défaire ses adversaires.
John - " Malgré les nombreuses pertes, ça nous a paru si simple d’arriver jusqu’ici. Thomas nous a guidé jusque là et ses facultés de machines nous ont permis de nous frayer un chemin… Mais… Mais… Thomas, où est-il ?! "

Kyle tourne la tête de gauche à droite et de droite à gauche à plusieurs reprises, ne pouvant localiser le TA :
Kyle - " Aucune idée ! Il a disparu dès que nous sommes arrivés ici ! "
John pense immédiatement aux mises en garde de John Henry avant que ce dernier ne s’offre à Thomas Davis. Connor réalise aussitôt la gravité de la situation, il essaie de rebrousser chemin :
John - " Il faut le retrouver, je ne sais pas ce qu’il manigance mais je n’ai pas confiance. "
Par son seul bras valide, Kyle le retient :
Kyle - " Pas maintenant, nous sommes tout près du but et il ne nous reste qu’une poignée d’hommes. C’est maintenant ou jamais ! "

Le regard de John devient confus, son souffle est court et son rythme cardiaque augmente.
Soudain, un râle infernal l’aide à prendre naturellement une décision, Sarah, acculée contre un bloc de béton tombé du plafond, vient de se faire perforer la cuisse par le Terminator.

Aveuglé par l’émotion, John jaillit à la vue du monstre de fer, esquive les gravats qui se détachent des murs et du plafond après les multiples secousses occasionnées par les bombes.
Poussant de toutes ses forces sur l’énorme bloc pour dégager sa mère, John devient une cible immobile et parfaite pour l’araignée.
Un des tentacules fonce sur le résistant alerté trop tard par sa bienveillante maman.

Heureusement, une poutre métallique tombe du plafond et sectionne l’appendice de la machine !
Par réflexe, John arme une bombe de thermite qu’il projette sur la base tentaculaire à hauteur de la section.
L’explosion provoquée par John sur le T1000000 apporte un résultat surprenant !
Sous l’effet de la chaleur, le membre sectionné du robot ne se reforme pas malgré son alliage poly mimétique !
Mieux, pour la première fois depuis l’expansion des machines, les humains croient découvrir dans le comportement du réceptacle de Skynet ce qui s’apparente à de la peur !

Appelée à se défendre contre les chutes de pierres et à riposter contre les résistants, Skynet commence à douter.
Plus aucun Terminator n’a réussi à surmonter l’offensive humaine. L’arme parfaite, destinée à substituer le TA, présente une faille face aux armes usagées des hommes.


Epaulé par d’autres soldats, John réussit à extraire sa mère du poids des ruines et part se cacher dans un des nombreux couloirs.
Le temps presse, il ne reste pas plus d’une trentaine de braves, tous sous la menace d’un effondrement du complexe ou sous les membres acérés du T1000000.

Tout en se maintenant son épaule ensanglantée, John trottine pour gagner un à un chaque point de rassemblement de ses équipes dans les décombres :
John - " N’utilisez plus vos attaques directes sur le Terminator, visez le plafond, provoquez l’écroulement des niveaux supérieurs. Seulement une fois le T1000000 blessé, touchez-le avec vos bombes de thermite. Ramassez celles des morts, usez de toutes les bombes, c’est notre dernière chance ! "

Le message passe à merveille, si bien que le délabrement de la base condamne peu à peu les issues des derniers survivants, emportant même certains d’eux dans les décombres ainsi que les blessés des niveaux supérieurs.

Seuls les détonations et un nuage de poussière dominent l’atmosphère, l’air est irrespirable, la vue est obstruée.

Les forces humaines s’amenuisent, les sorties perdues au fil des secondes, le T1000000 n’a plus aucun membre pour le faire tenir debout…
John, Kyle, Sarah, Allison et trois soldats encerclent le Terminator, arborant tous nerveusement un sourire. Ils vont gagner, oui, ils vont sauver le monde, et ils vont mourir pour accomplir cette mission…



De dehors, à plusieurs détroits de la base, là où le reste de la foule humaine ayant répondue à l’appel de John mais n’ayant pas été jugée apte à combattre observe le champ de bataille, un homme voit les tourelles et les hauts bâtiments s’engouffrer dans les cavités provoquées par les étages inférieurs des sous-sols.

L’homme reste droit, une main sur la tête, comme pour effectuer un salut militaire, le visage fermé, à l’inverse des milliers de spectateurs, meurtris, les mains serrées, les yeux gonflés par les larmes, partagés entre les bienfaits de la libération et la mémoire des soldats disparus.
Cet homme, à la tenue différente, repart dans l’ombre des petites rues de la ville en murmurant :
Thomas - " Félicitations John Connor, tu as sauvé le monde. Adieu. "



Dans les ruines où flammes et éboulements ne cessent de retenir un peu plus John, Kyle, Sarah, Allison et les trois derniers soldats, nos héros se regroupent en cachant comme ils peuvent leurs nez et leurs bouches de la fumée et la poussière.
Allison - " La base n’est pas entièrement effondrée, sans quoi nous serions déjà morts. "
Soldat n°1 - " Il est donc encore possible de regagner la surface. "
Sarah pointe du doigt un couloir qui n’a pas encore été enseveli :
Sarah - " Par ici, allons-y ! "

En titubant, en file indienne, les rescapés fuient les lieux, à l’exception de John et Kyle.
Connor reste les yeux rivés sur le T1000000 dont il ne reste que ce qui lui sert de tête arachnide comme membre viable.
Kyle - " Que fais-tu ?!  "
Pour seule réponse, John pose son pied sur ce qui s’apparente à un ½il de métal à travers duquel il voit quelques lumières clignoter. Il pointe son fusil en sa direction et vide toutes les balles qu’il lui reste :
John - " Même s’il est condamné à être enseveli ici, je refuse de laisser la moindre trace de Skynet, qui plus est si le système de traitement des données est toujours opérationnel, comme c’est le cas à présent. "
Kyle regarde les siens disparaître dans un couloir dont le chemin est refermé par un éboulement. Il ne reste plus aucune issue pour John et lui !
Il choisit donc d’imiter celui qu’il ignore être son fils pour accélérer le mouvement et finir par fuir cet enfer.


En quelques minutes, depuis dehors, ce qu’il reste des décombres s’engouffre définitivement dans un cratère immense !
Des trois résistants accompagnant Sarah et Allison, seul un a survécu aux chutes de pierre sur le chemin du retour. A bout de force, il tire Sarah avec l’aide d’Allison. La mère de John a eu les jambes brisées durant l’éboulement.
Par miracle, ils ont réussi à sortir juste à temps. Mais quand est-il de Kyle et John ?
Allison, au bord du précipice, abandonne de grosses larmes en hurlant de désespoir :
Allison - " Kyle ?! John ?! "
Hélas, aucune réponse ne vient, seule quelques étincelles résultant des câbles électriques sectionnés apportent un semblant de lumière dans ce gouffre où gît désormais la menace vaincue mais aussi d’innombrables héros…



En pleine rue, à l’autre bout de la ville, une plaque d’égout est décelée de sous terre.
La main ensanglantée d’un homme prend appui sur le bitume usager et permet à une tête défigurée par le sang et la poussière de remonter à la surface.
Allongé sur le ventre pour prendre appui et tirer avec son seul bras encore valide le corps de Kyle, John appelle au secours :
John - " Aidez-moi, s’il vous plait… "

Par miracle, au milieu des cris d’allégresse suite à la victoire humaine, quelques spectateurs viennent extirper les deux hommes.
Kyle est aussi souillé par le sang que son fils, leurs épidermes sont écorchés et plusieurs hémorragies semblent les affaiblir considérablement.

La gorge sèche, John murmure :
John - " Nous sommes les derniers survivants de la base de Skynet. Par miracle nous avons pu trouver une issue de secours grâce aux évacuations des eaux de pluie. "
Malgré l’état physique du jeune homme, beaucoup le reconnaisse et l’harcèle de questions : « Vous êtes John Connor ?! », « C’est bien vous qui avez vaincu Skynet ?! »…
Seulement, les nombreuses détonations et les bruits assourdissants de la destruction de la base ne permettent pas à John de capter correctement les sons. Un énorme bourdonnement trouble ses efforts pour se remettre sur pieds bien que ses nombreux « sujets » l’en dissuadent.
Tel un zombie, John erre droit devant et observe le nom de la rue indiqué sur un panneau en triste état :
John - " Je suis tout proche du lieu où Thomas a préparé le plan d’attaque de la base… Je dois m’y rendre… "

Avec une certaine antipathie, Connor se défait de l’assistance des siens et disparaît dans les ruelles sombres empruntées un peu plus tôt par Thomas Davis.
Il est suivi par Kyle, à peine conscient, qui réserve le même accueil à ceux qui le célèbrent.



Dans une des anciennes bases de Skynet où il a élu domicile à son retour à Los Angeles, Thomas Davis observe grâce à l’ancien système de vidéo surveillance installé par Skynet la célébration des gens dans la rue.
Un sourire aux lèvres, Thomas se retourne vers Megan :
Thomas - " Ils ont réussi, les humains ont vaincu les machines dans ce futur. Avec mon retour en 2008, plus personne ici ne pourra contrôler les Terminators restants. Je les ai désactivés partout dans le monde. Il ne reste plus qu’à l’Homme de prouver ses bonnes résolutions en utilisant raisonnablement ce qu’il restera de la technologie droïde maintenant que la planète est à reconstruire. "
Megan - " Que crois-tu qu’ils feront d’eux ? "
Thomas - " J’espère qu’un homme sera assez intelligent pour fédérer les autres et détruire ce qu’il reste du fléau qui les a privés durant des années de leur liberté. "

Tout en concluant ainsi, il active une commande sur son tableau de bord, provoquant ainsi une lumière bleutée aveuglante se propager petit à petit dans la pièce voisine, juste séparée par une paroi en verre :
Thomas - " J’ai programmé mon retour aux mêmes coordonnées géographiques et à la minute qui suit notre départ du passé pour ici. "
Megan - " Nous rentrons donc au 15 juin 2008. Comme tu l’as demandé, j’ai configuré la machine au bout d’une utilisation de deux transferts temporels. Ainsi, nous emporterons avec nous le secret du voyage dans le temps. "

Pour féliciter le T850 qu’il considère désormais comme sa compagne, Thomas vient lui cueillir le visage dans les mains pour l’embrasser délicatement.
Megan suit les mouvements ordonnés du Terminator Alpha comme elle a appris à le faire depuis qu’elle a fait sa connaissance.
Suite à cela, Thomas sent une larme s’écraser sur sa main :
Thomas - " Megan ?! Mais… Tu pleures ?! "
Les yeux chargés d’une profonde émotion, la jeune femme déclare :
Megan - " Je crois comprendre maintenant ce qu’un humain peut ressentir lorsqu’il s’agit d’affection. Des configurations dont j’ai été conçue, jamais il n’a été question d’un égard ainsi de l’homme envers la machine. "
Thomas lui sourit chaleureusement :
Thomas - " C’est parce que l’âme que tu t’es crée a su me redonner goût à la vie comme jamais aucun être humain n’a su le faire. "
Megan se blottie contre les bras du successeur de John Henry et ferme les yeux, consciente qu’elle éprouve ici une émotion, chose normalement impossible pour l’entité qu’elle est.


Après ces instants de tendresse, Thomas passe aux choses sérieuses :
Thomas - " L’énergie magnétique est à son maximum, il est temps pour nous de fuir cette époque. "
Megan - " Bien, allons-y. "
Thomas - " La salle temporelle a besoin de temps pour se recharger. Vu qu’elle n’est configurée que pour deux transferts, nous devons passer l’un après l’autre pour activer le compteur. Je m’en vais le premier. Dès mon arrivée là-bas, je compte faire un petit tour auprès de la base militaire de Langley, là où je suis censé être charcuté puis abandonné par l’armée américaine. Lorsque tu arriveras, juste après moi, n’oublie pas notre objectif principal, retrouver James Ellison qui détient une partie du code pouvant conduire à ma perte. John Connor étant mort à présent, il ne me reste plus qu’une source à éliminer. Deux précautions valent mieux qu’une. "
Megan hoche la tête pour approuver les décisions de son amant et le laisse passer dans la salle de transfert pendant qu’elle attend sagement dans la salle de contrôle.


Le TA marche calmement au milieu des radiations énergétiques et des éclairs bleus sans se douter que derrière lui, dans l’office occupé par Megan, une arrivée fortuite risque de contrarier ses plans.

Tandis qu’il se retourne enfin pour saluer sa chère et tendre avant le voyage, Thomas est stupéfait à la vue de John Connor qui titube, armé d’un fusil laser braqué sur Megan :
Alors que la bulle d’énergie se résorbe, Thomas hurle :
Thomas - " Megan ! Attention ! "
Megan fait volte-face et se retrouve nez à nez avec Connor !

Heureusement, sa vivacité prend le dessus sur les réflexes meurtris du jeune homme, elle lui arrache le fusil des mains et le tient en joug :
Megan - " Tu as survécu John Connor. Tu es donc fidèle à ta réputation. "
Megan pivote légèrement la tête en arrière pour s’assurer que le transfert de Thomas a bien été effectué.
La salle, vide et calme l’espace d’une seconde, se recharge d’énergie magnétique.

Désarmé, John éprouve de grosses difficultés à parler. Il perd bave et sang tout en bafouillant :
John - " Je dois aller… Je dois retourner dans le passé. "
Megan - " Je suis désolée mais Thomas n’est pas de cet avis. "
John - " Je ne sais pas ce qu’il manigance mais je dois l’en empêcher. Et puis… Et puis quelqu’un m’attend. "
Megan - " Tu parles de Cameron n’est-ce pas ?! Elle n’a pas été configurée comme je l’ai été, elle n’éprouvera jamais ce que moi je peux éprouver. Tu crois qu’elle t’aime, ce n’est que mensonge. Là-bas elle sera à la merci de Thomas, il sera en mesure de la contrôler comme il a contrôlé les autres machines ici. "
John - " Si toi tu as pu aimer un homme, alors pourquoi pas elle ? "
Megan - " Parce que j’ai été crée dans ce but par John Henry. Il m’a configuré pour protéger et aimer Thomas. Le but était d’influer sur sa décision de devenir le TA. Une fois ma mission accomplie, John Henry m’a laissé suffisamment d’autonomie pour vivre comme je l’entends. J’ai donc choisi de savourer pleinement ce pour quoi j’ai été créé. J’ai appris à aimer et j’aime aimer ! Cameron, elle, a été créée par Skynet pour tuer John Connor, c’est dans sa nature, ça le sera toujours. Reste donc ici auprès de celle qui t’aime vraiment et dont ta Cameron empreinte les traits. "
La tête trop lourde pour tenir sur ses épaules, John avance difficilement, désarmé, les yeux à mi-clos en direction de la salle de transfert :
John - " Je prends le risque. "

Sans manifester la moindre expression de remords, Megan ajuste l’arme qu’elle a subtilisé sur le jeune garçon :
Megan - " Tu ne me laisses pas le choix. Adieu ! "

La décharge laser retentie dans les offices de l’ancienne caserne de Skynet…


Sans même réagir à la détonation qui vient d’avoir lieux, John avance au beau milieu de la salle des transferts en s’aidant des murs pour ne pas s’écrouler.

Dans son dos, Megan est allongée au sol, le visage décharné et l’endosquelette à moitié arraché au niveau du crâne.
A l’autre bout de la pièce, le canon laser encore braqué en direction de la magnifique enveloppe humaine, Kyle, lui aussi maintenu debout grâce aux parois du bureau, sauve la vie in extremis de son fils.
Navré par ce qu’il vient d’entendre, il comprend maintenant l’objet de l’affliction d’Allison. Cependant, il ne peut pas en vouloir à John, n’est-il pas celui qui lui a sauvé la vie à plusieurs reprises, qui a su combattre les machines et les guider à la victoire. N’est-il pas humain justement d’écouter son c½ur et de faire des erreurs ?
Pris d’un doute, il a néanmoins choisit d’anéantir celle qui a permis à Thomas Davis de reprendre espoir pour permettre à John de rentrer chez lui, quitte à ce que ce dernier abandonne sa mère à tout jamais.

Au milieu du champ magnétique, John puise dans ses dernières forces pour lever la tête en direction de son père.
Les yeux emprunts d’une immense fierté et d’une grande complicité pour celui qui lui a donné la vie, il s’époumone avec difficulté avant de disparaître dans les éclairs aveuglants :
John - " Veille sur ma mère Kyle Reese ! Elle t’aime ! Et… Et moi aussi je t’aime ! "

Surpris par ce qu’il vient d’entendre, Kyle verse une larme du seul ½il qui lui reste d’encore ouvert et répond, d’instinct, n’écoutant que cette étrange sensation qui lui a toujours donné confiance en ce gamin depuis qu’il le connaît :
Kyle - " Moi aussi je t’aime John Connor ! "

Un flash puissant inonde les lieux… Puis, plus rien, les écrans de contrôle s’éteignent, les boutons lumineux des divers tableaux de bords ne clignotent plus, les lumières baissent, laissant Kyle dans l’obscurité… Le néant, le chao… Comme dans toutes les autres bases de Skynet. C’est terminé… Tout est fini… Tout est terminé en 2027.
Il ne reste plus qu’à recommencer, reconstruire la vie sur la Terre.
Il ne reste plus qu’à Sarah de commencer enfin à vivre, construire ce qu’elle n’a jamais pu construire en compagnie de l’homme qui l’aime sans se soucier du sort de celui qui devait les délivrer. Oui, elle en est sûre à présent, il l’a déjà prouvé, quelle que soit l’époque, quelle que soit les situations, John Connor délivrerait le monde des machines.

Author Topic: Episode 19. La dernière bataille.  (Read 60167 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Eh ben, c'est Frederic qui va être content  :mdr:.

+1  :mdr:

FREDERIC

  • Guest
  •  
 :gnehe:
D'abords merci Kodéni, c'est super sympa d'avoir fait l'effort de rassasier notre curiosité. Si la construction est assez interréssante, la fin est pour le moins surprenante. bien que cela n'engage que moi, et surtout ne le prend pas mal, la fin reste ouverte, certes, mais elle pose un problème majeur.
encore une fois, la boucle temporelle inallée dans le premier terminator, que l'on connait tous, ainsi que le second se répète.
Et là, c'est pire, comment veux-u que John Connors vienne au monde, alors que son père n'a jamais remonté le temps ?
Bien que le " John du futur" soit revenu dans le passé, cela pose bien tout de même un problème, puisque le John Adolescent lorsqu'il arrive dans le futur, il se rend compte que le nom de John Connor est inconnu. Cependant, cela semble logique, et encore plus, l'orsqu'on découvre que le John Connor du futur est allé dans le passé.

mais le fait est que deux john connnor dans un même espacez temps n'est pas possible, sachant que les deux sont issus du même parents du même espace temps.

En outre, si les personnes ayant lu la troisième saison, le TA finit bien par mener une dictature dans l'avenir.
Son esprit humain, si l'on peut dire ainsi, pense raisonner avec sagesse. Mais la raison, on le sait bien dictée par nos émotions, la plupart du temps, or, la fin laisse assez perplexe.
Ca&r comme je le disais, il y a des paradoxes. Si le voyage dans le temps n'est plus possible dns le futur, comme John Connor peut-il être nait sans que son père Kyle reese n'ait traversé le temps pour protéger Sarah Connor, du premier terminator ?

Il y a trop d'incohérences dans l'espace temps.
Et je ne parle pas que de la théorie du paradoxe du grand-père, car celle-ci étant logique, est cependant, selon moi, dénué de sens. Qui irait tué son grand père par accient ? l'homme n'est pas stupide à ce point.
Mais bon.

le fait, est selon mon avis, est que la fin que tu as voulu écrire, en désirant une fin ouverte, est trop OUVERTE !

Comme je te l'ai dis, il y a trop d'incohérences liées au paradoxes. Cependant, il est possible de les corriger, dans une saison 4.

Bien des séries qui se termminent, dans la majorité des cas, se terminent demanière assez décevantes.
Toutefois, il y a une série qui parle de voyage dans le temps, qui laisse une fin ouverte.
CODE QUANTUM.

Pour ce qui ne la connaisent pas, je dirai seulement ceci :
la fin est telle que les choses changent, et c'est irrémédiable. Mais la question est de savoir si cela sera pire ou non !

si vous avez vu cette série, vous devez savoir, que dans certains forums de discussion, Sam, le principal protagoniste, serait en réalité un ange, au service de dieu, utilisant la machine.

personnellement je trouve cela tiré par les cheveux, mais certaines rumeurs, datant de 2008/2009, parlaient du renouvellement de la série.
Bref, là, où je volais en venir, certaines fins ouvertes laissent plusieurs hypothèses laissant l'imagination des telespectateurs, vagabonder. Cependant, et cela concerne uniquement mon avis, la fin de la saison 3 laissse trop d'incohérences, liées aux paradoxes temporels.

j'ai bien peur qu'une saison 4 soit indispensable !

mais surtout, si tu te décidais à le faire, prend ton temps.
Ta saison 3 est excellente, dans le sens où certains aspects de la saison 1 ont été lâchés, puis intelligemment dans la saion 3.

A tz place, du moins, dans une certaine mesure, je prendrais le temps de répondre, puis le temps de le faire.
Tu as des obligations familliales, et surtout tu ne dois pas t'en détourner. en outre, tu dois avoir d'autres centres d'intérêts. Bref, prend ton temps. A trop vouloir ce précipiter et s'engager dans une course afin de satisfaire tes lecteurs, tu bouffes ton énergie.

Je le répète, et j'insiste, prend ton temps : si tu te décides à écrire la saison 4, ne te presse pas. Je ne te donnerai pas de conseil quand à la suite, tu es seul maître, et ut es le seul à connaitre le fond mêm de l'histoire. Donc, voilà !

Je te dis à bientôt, et surtout prend soin de toi et de ta famille !

A bientôt !



Quote
Qui irait tué son grand père par accient ? l'homme n'est pas stupide à ce point.
¼dipe ?

FREDERIC

  • Guest
  •  
Salut à toi WormLord !
Au cas où tu n'aurais passaisi la mythologie d'Oeudipe, il n'y a pas le facteur retour dans le passé. Cela n'a rien à voir !
C'est juste un homme voulant se vanger, ignorant même qu'il est manipulé. D'ailleurs, à la fin, lorsqu'il découvre qu'il vient de tuer son père, après avoir coucher avec sa mère Jocaste, il se crève les yeux.

le fait de voyager dans le temps, suppose vouloir éviter unévènement, dans le cas de terminator, ou dans une série comme CODE QUANTUM. Il implique aussi d'avor suffisamment d'informations, pour éviter toute bévue. Même si le cours en étant modifié, dès la présence de personnes venues du futur dans le passé. Car le fait d'être passif, est aussi un moyen de changer les choses, par moment. pour faire court, essaie de comprendre l'entropie, liée à la thermodynamique, et la phisque statique, en rapport avec le voyage dans le temps, qui infflue irrémédiablement sur le passé.

Bref, esaie de trouver ce qu'est l'antropie, et après, on en reparle.
Si tu ne comprends pas tout, c'est normal, c'est assez complexe. moi, aussi, j'ai eu du mal à saisir. j'ai juste persévérer. il suffit d'être patient et obstiné !

A bientôt !

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Pour ce qui ne la connaisent pas, je dirai seulement ceci :
la fin est telle que les choses changent, et c'est irrémédiable. Mais la question est de savoir si cela sera pire ou non !
Ben... Non, c'est pire pour Sam mais mieux pour tous les autres...
Quote
si vous avez vu cette série, vous devez savoir, que dans certains forums de discussion, Sam, le principal protagoniste, serait en réalité un ange, au service de dieu, utilisant la machine.
Jamais entendu parler de ça.
Je vois pas ce qu'il y a de flou dans la fin : la conscience de Sam ("Dieu") lui apprend qu'intérieurement, ça a toujours été lui qui choisissait ses destinations. Maintenant qu'il en est conscient, il peut donc choisir sciemment ses destinations, et forcément ses sauts seront "plus difficiles", entendre par là que Sam se destinera à choisir des sauts complexes, avec le plus d'influence possible sur les générations suivantes.

Rien de flou, pour moi...

FREDERIC

  • Guest
  •  
 :gnehe:
Salut Nao, j'espère que tu vas bien !
pour Mémo, à la fin de Code Quantum, il est dit que Sam n'est jamais rentré chez lui. hors, lorsque le barman, ou dieu, selon chaque interprétation, lui propose de rentrer, car en fait, il a toujours pu, Sam lui rappelle en fait, qu'il ne peut pas. Il a quelque chose à faire. Sauver le premier mariage de Al. et pour cela, il rend à nouveau visite à Beth l'épouse de Al, quand celui-ci est prisonnier au viet-nâm. il lui apprend que Al finira par rentrer.
De ce fait, Beth finit par attendre Al, et ne  se remarie pas. elle et lui auront cinq filles.

Si Sam avait pris cette décision, en tout état de cause, c'est parce que Al a trangresser les règles de Sam, en l'aidant à sauver son frère au vet-nâm. Et Sam s'est senti obligé d'honorer sa dette.

cependant, si tu te rappelles bien de la série, il y a un épisode important, dans lequel, Sam est obligé d'aider une étudiante pour reprendre ses études de droit. Al révèle en même temps à Sam, que le projet Quantum est sur le point de cesser, à cause d'une commission sénatoriale. mais dans le passé, le Al Calavicci jeune est accusée d'un meurtre. Le fait, est que Al va en prison et ne fait plus parti du programme Quantum, laissant la place à un observateur pour le moins sympathique.
Sam se rendra vite compte, que l'avenir de la jeune femme est liée à AL, ainsi qu'au programme Quantum.
une fois les choses rétablies, grâce à Sam, Al réapparait dans le programme Quantum, et le président de la commission sénatoriale, devant voter le budget pharaonique du projet Quantum, n'est autre que la jeune femme étudiante en droit. De ce fait, non seulement Sam retrouve Al, comme si rien ne s'était passé, mais le projet Quantum est devenu un projet phare.

Là où je voulais en venir, c'est qu'à l'époque où la série s'est terminée, il était sorti un guide complet. A la fin de ce guide, les auteurs émettaient différentes possibilités concernant le devenir de Sam, ainsi que l'impact qu'avait eut Sam sur les nombreuses personnes qu'il avait rencontré au cours de ses différents sauts dans le temps.

Le fait est qu' à la fin, il est possible, que finalement, Al ne fasse jamais parti du programme Quantum. peut-être ce fut-ce cet homme antipathique qui l'avait remplacé durant un court laps de temps.
le fait est, que si il a sauvé le mariage de Al, il ne le rencontrera pas, et de ce fait, Al ne l'aidera jamais à sauver son frère mort au viet nam. Bref, encore un casse-tête temporel.

Quand j'y repense, cette série était vraiment géniale.

Allez, salut Nao !

A très bientôt et bonne journée. 
Posted on 14 July 2010 à 7h16

 :gnehe:

Groose rectification de ma part, mon cher neo, l'épisode de code quantum auquel je pensais est Lisa. en effet, cette femme marié à un homme capitaine de la marine américaine, qui n'est autre que Al, qui avit pour surnom Bingo, dans le passé, se tue dans un accident de voiture. le problème, c'est que cela se produit trois jours avant l'arrivée de Sam dans cette époque.
par un malheureux concours de circonstance, Al est accusé de meutre est il est condamné à la chaise electrique.
De ce fait, le Al du futur, n'est plus. il est remplacé par par un autre observateur, genre majord'homme, moins drôle qu'Alfred. Sam doit rectifier le passé et sauver Al.

Quand à l'étudiante qui devait absolument finir ses études à tout prix, selon Al, c'est une femme qui est amoureuse d'un homme, dont le corps est occupé par Sam, et qui se retrouvent avec lui dans un train, poursuivie par son ex-mari, un fou furieux qui veut les tuer.

donc, toute mes excuses, et à très bientôt ! Bonne journée !
Posted on 14 July 2010 à 8h05

 :gnehe:
Décidément, je suis fatigué, moi !
en fait, j'ai oublié d'écrire un passage dans l'épisode intitulé Lisa :
en fait, cette femme, lisa, donc, est marié à un capitaine de la marine américaine. mais ce n'est pas Al son mari. Al est son amant. Hé oui, Al était déjà un coureur de jupon. Voilà pour la rectification.

bon, encore déolé, je te promet de ne plus faire une telle bourde.

si t'es sage, je te dirai si PREDATORS vaut le coup d'êtree vu
Tchao !

Au cas où tu n'aurais passaisi la mythologie d'Oeudipe, il n'y a pas le facteur retour dans le passé. Cela n'a rien à voir !
Je n'ai jamais parlé de retour dans le passé, j'ai parlé d'un homme qui a tué son père "par accident". Ce qui collait tout à fait à ce que tu disais.
Quote
le fait de voyager dans le temps, suppose vouloir éviter unévènement
Ah bon, il est donc impossible de voyager dans le temps en tant que simple observateur ? (Tu vas donc, là, me parler de Schröndinger et du fait que l'observateur influe forcément sur l'expérience, blablabla et peut-être même de la théorie de cordes ?)
Quote
Car le fait d'être passif, est aussi un moyen de changer les choses, par moment. pour faire court, essaie de comprendre l'entropie, liée à la thermodynamique, et la phisque statique, en rapport avec le voyage dans le temps, qui infflue irrémédiablement sur le passé.
Oui, mais l'enthalpie, hein ? Tu as oublié l'enthalpie !
Quote
Bref, esaie de trouver ce qu'est l'antropie, et après, on en reparle.
J'ai fait des études scientifiques, je sais ce qu'est l'entropie (oui oui, avec un E). Mais je ne vois pas de quoi tu veux parler à ce sujet, c'est quand même vachement abstrait. Ou alors je fais comme toi, je balance des infos brutes qui n'ont rien à voir avec le schimilili... le schmibilili... le sujet et les cachettes anentropiques de Dune ou le monde non-Aristotélicien du Monde des non-A ou sur le principe de conservation de la masse.
Quote
Si tu ne comprends pas tout, c'est normal, c'est assez complexe. moi, aussi, j'ai eu du mal à saisir. j'ai juste persévérer. il suffit d'être patient et obstiné !
Un peu comme pour l'orthographe, quoi, en faisant des efforts, on y arrive.
Quote
A bientôt !
Ouep, à plus.

FREDERIC

  • Guest
  •  
 :sifflote:

Salut Worm Lord, juste pour te dire, que pour l'orthographe, je suis excellent. Le fait est, et je le reconais, c'est que je suis très tête en l'air, lorsque je saisi sur un clavier, et je me rend compte de mes fautes ou de mes oublis une fois que le texte est envoyé.
Je te promets de faire un effort la prochaine !

A bientôt !

P.S : je vais voir PREDATORS, ce soir, je te dirais mon avis;

bien qu'il ait été produit par Rodriguez, je suis d'accord sur le fait que ce n'est ps forcément une preuve de qualité. Mais laissons le bénéfice du doute.

A bientôt !

Offline Nao/Gilles

  • Admin
pour Mémo, à la fin de Code Quantum, il est dit que Sam n'est jamais rentré chez lui. hors, lorsque le barman, ou dieu, selon chaque interprétation, lui propose de rentrer, car en fait, il a toujours pu, Sam lui rappelle en fait, qu'il ne peut pas.
Non, mais je sais tout ça... Je l'ai vu 50 fois, ce dernier épisode...
Et quand il dit qu'il ne peut pas rentrer, c'est juste parce qu'il a toujours "un dernier truc à faire", plus important que sa pauvre petite vie... Il commence par Al, et ensuite il enchaîne sur d'autres missions qu'il s'attribue lui-même.
Quote
Si Sam avait pris cette décision, en tout état de cause, c'est parce que Al a trangresser les règles de Sam, en l'aidant à sauver son frère au vet-nâm. Et Sam s'est senti obligé d'honorer sa dette.
Il l'a plus ou moins aidé parce que la chose à faire pour la transmutation, c'était de dévoiler la traîtresse du groupe (jouée par Tia Carrere, m'en souviens encore). Et dans la foulée, ça sauvait aussi son frère (et d'autres personnes). Sam voulait, de façon égoïste, envoyer Sam le sauver, lui, de la capture. Il aurait peut-être ainsi risqué de ne jamais voir Sam se transmuter...
La "dette" contractée par Sam, en fait, c'était dans l'épisode M.I.A. (Beth en français je crois), dans lequel Sam avait cette opportunité de prévenir Beth mais qu'il ne l'a pas fait. Il ne l'aurait d'ailleurs sans doute jamais fait, si son frère n'avait pas été sauvé au détriment d'Al par la suite (chronologiquement dans la série, antérieurement dans la ligne temporelle).
Quote
cependant, si tu te rappelles bien de la série, il y a un épisode important, dans lequel, Sam est obligé d'aider une étudiante pour reprendre ses études de droit.
Oui, c'est le fameux triple épisode...
Quote
Al révèle en même temps à Sam, que le projet Quantum est sur le point de cesser, à cause d'une commission sénatoriale. mais dans le passé, le Al Calavicci jeune est accusée d'un meurtre. Le fait, est que Al va en prison et ne fait plus parti du programme Quantum, laissant la place à un observateur pour le moins sympathique.
Qui était, de mémoire, joué par ce garçon dont j'ai oublié le nom, un ancien enfant-star aux USA, et qui a joué le rôle principal dans les singes de la Planète des Singes. McDowell, quelque chose comme ça.
Quote
Là où je voulais en venir, c'est qu'à l'époque où la série s'est terminée, il était sorti un guide complet.
Le petit guide tout en hauteur ? Oui je l'avais acheté... J'avais aussi acheté le n° de Génération Séries avec le dossier Quantum Leap. Il était excellent ce dossier.
Quote
Le fait est qu' à la fin, il est possible, que finalement, Al ne fasse jamais parti du programme Quantum. peut-être ce fut-ce cet homme antipathique qui l'avait remplacé durant un court laps de temps.
Hmm... Ca compliquerait un peu trop les choses sur le plan spatio-temporel. Déjà qu'on se prend la tête avec Abigail, sa fille conçue via le corps d'un de ses hôtes, mais qui contient l'ADN de Sam...
Quote
le fait est, que si il a sauvé le mariage de Al, il ne le rencontrera pas,
Oui, ça c'est pas si sûr quand même. Il y a peut-être des "points forcés" dans la ligne spatio-temporelle, et la rencontre de Sam et Al dans un bar en fait sans doute partie. De fait, Al travaille sans doute encore sur le projet Quantum... Par contre, est-ce qu'il passe sa vie à chercher Sam sans le retrouver ? On ne sait pas... On ne saura jamais, vu que les projets de téléfilm ont coulé il y a longtemps, et que le remake c'est tintin aussi à mon avis.
Quote
Quand j'y repense, cette série était vraiment géniale.
Une des meilleures. Du moins, dans sa mythologie. Si je pouvais, je virerais 2/3 des épisodes "classiques" de la série. Elle aurait pu durer une saison palpitante en ne gardant que le meilleur des histoires.
Quote
si t'es sage, je te dirai si PREDATORS vaut le coup d'êtree vu
Euh, moi je m'en fous, déjà que j'ai même pas vu le premier...

Quote
Groose rectification de ma part, mon cher neo
Tiens on passe de Terminator à Matrix  :^^;:

A GENOUX LE GRAND NEO EST PARMI NOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUSSSSSSSSSSSSSSSS !!!!!

Euh, moi je m'en fous, déjà que j'ai même pas vu le premier...
Merci !!!!! Je me sens moins seul(e) [je suis quoi moi déjà ?]

FREDERIC

  • Guest
  •  
 :ouhla:

Salut tout le monde, donc, je suis allé voir PREDATORS, produit par  notre cher Robert Rodriguez.
Pour ceux qui n'ont pas vu le premier, ce n'est pas très important, même s'il en est fait brèvement référence. Ceux ci dit, si vous avez vu le second, je comprend que cela puisse vous freiner.
OUBLIEZ le second. il est d'une nullité affligeante.
Pour ceux qui l'auront vu, le concept est le même, mais la dynamique est différente.
Il y a de bon acteurs, dont Adrian Brody, qui est excellent comme toujours, dont il joue aussi dans SPLICE, actuellemnt sur les écrans.
Il y a Danny Trejo, acteur fétichede Rodriguez, dans ses films à bastons, à l'exception de faculty et sin city.
En outre, il y a Laurence Fishburn, qui joue un rôle pour le moins surprenant.
Et ça vaut le détour.

Si vous connaissez la chasse du comte Zarrof, c'est un peu pareil, du moins dans l'idée. Sauf que le comte est représenté par des prédators, et les victimes sont pas si victimes que ça, quoi que...

La fin est sympa, mais un peu revue.

Bref, On passe un bon moment. La musique du film est fortement inspirée du premier. Et si personne ne la vu, regardez le, indispensable.
L'un des meilleurs films de Mac Tiernan. D'ailleurs, sans ce film, il n'y aurait pas eu piège de crystal
Bref, allez voir PREDATORS, c'est vraiment sympa.

Bonne nuit à tous et à toutes !

FREDERIC

  • Guest
  •  
 :huh:
Là, je suis surpri !
Il me semblait que tu étais un fan de fantastique et d'aveture, et tu n'as pas vu le premier prédator ?
Cela me surprend.

Ceci étant, il n'a pas eu l'impact de terminator, mais cela fait parti des meilleurs films de notre Arnny Governator.
EN 1 je dirais Conan le Barbare.
En 2 Terminator
En 3 Prédator
En 4 Total Recall (entre nous, une des meilleurs adapatations de K. Dick, même si Arnny en fait  un peu trop)
Enfin en 5 Execo, terminator 2 et Last Action Hero.

Bon, si vous avez des avis différents, n'hésitez pas !
i'm open. Tchao !