Episode 7. Objectif : Survie !


Dans les épisodes précédents :
Dans le futur, John et quelques hommes sont parvenus à fuir les machines. Ils retrouvent Kyle et Derek miraculeusement rescapés de l’attaque de l’usine.
Ils envisagent de récupérer des forces à la base de Santa Monica avant d’entamer un long voyage pour le Canada où John Henry souhaite retrouver Connor.
Dans le présent, Megan retrouve la trace de Sarah et lui restitue la puce de Cameron qu’elle a récupéré auprès de John Henry. La mission de Sarah est de localiser la base de Kaliba pendant que Megan veillera sur Thomas Davis.




Les personnages :

Sarah Connor
(Lena Headey)

Cameron Philips / Allison young
(Summer Glau)

John Connor
(Thomas Dekker)

Jackson Hamilton
(Ray Stevenson)

Kyle Reese
(Jonathan Jackson)

Catherine Weaver
(Shirley Manson)

Savannah Weaver
(Mackenzie Brooke Smith)

Lila
(Fay Wolf)

Derek Reese
(Brian Austin Green)

James Ellison / EV083
(Richard T. Jones)

Shawn Cooper
(Chris Carmack)

Tara Biel
(Willa Ford)

Jesse Flores
(Stephanie Jacobsen)

Riley Dawson
(Leven Rambin)

Adam Hernandez
(Nicholas Gonzales)

John Henry
(Garet Dillahunt)

Megan / Serina Sepherd
(Jennifer Ellison)

Thomas Davis
(Simon Woods)


Saison 3, Episode 6.
Objectif : Survie !


5 juin 2027.
Dans le garage où ils ont trouvé refuge, les soldats vident le camion des munitions qu’il conserve.
Tous se rééquipent dans le but de se défendre durant le trajet liant Venice au Santa Monica !
Même les civils se voient le droit de porter une arme. Tous s’activent à organiser les convois, armer les mitrailleuses des hummers et s’équiper pour ceux qui ne le sont pas encore de treillis et autres matériaux de protections comme John et Riley.

Tous pressent le mouvement, les Hydrobots ont dû alertés le réseau Skynet du chemin emprunté par les fuyards. Bientôt d’autres robots arriveront pour les exterminer.
Assi seul dans la cabine du camion, Jack cherche une fréquence radio et semble discuter avec une personne sans que quiconque puisse l’entendre.


Alors qu’il se change derrière un 4x4 à la tôle rouillée, John aperçoit à proximité du véhicule qui lui fait face que la jolie Allison abandonne également ses vêtements salis dans les égouts.
Il reconnait les formes identiques à celles de Cameron qu’il trouvait parfaite. Il repense à ces instants partagés dans le présent et à la naïve manie que Cameron avait d’abandonner ses habits.
Ce moment de nostalgie lui fait presque oublier la douleur ressentie par son affrontement contre le capitaine.

Jusqu’à aujourd’hui, personne n’avait osé tenir tête à cet homme caractériel et violent.
Son soulèvement, entraînant celui des frères Reese, a fait pousser des ailes dans le dos de John aux yeux de la résistance.
Ses actes de bravoures lors de l’attaque des machines ne servent pas moins à redorer son blason par la même occasion.

Déjà choyé avant cela par Riley, celle-ci n’hésite pas à poursuivre ses actes de bienveillance à l’encontre de l’homme du passé.
Elle arrive dans son dos, sans être gênée par sa nudité, et le fait sursauter en demandant :
Riley - " Ton ½il ne saigne plus ? "
John se retourne, la main sur le c½ur, palot après cette peur que vient de lui faire la jeune femme. Il retire la boule qu’il avait faite avec son pantalon et qu’il comprimait contre son ½il et sa pommette pour cacher son intimité :
John - " Je crois que ça va mieux maintenant. "
Riley - " Je t’ai fais peur ? Tu avais l’air absorbé dans tes pensées. Que regardais-tu dans cette direction ? "
En inclinant la tête sur le côté, Riley reconnait la silhouette dénudée d’Allison.
Déçue, elle abandonne sur le sol la trousse de secours qu’elle avait ramené jusqu’ici et se contente de dire en tournant le dos :
Riley - " Oh… Je vois… "
John essaie de la retenir mais Riley a déjà abandonné les lieux, sous l’½il jaloux d’Adam Hernandez.


Plus loin, Hamilton a fini sa conversation radio. Avec les frères Reese, les derniers gradés de la base de Venice, il examine sur une carte le trajet qu’il va leur falloir suivre :
Jack - " Donc si je comprends bien, nous devons suivre deux machines qui ne dorment jamais, qui ne seront certainement pas ennuyées par d’autres machines jusqu’à Fort Langley au Canada ? "
Kyle - " C’est à peu près ça. John Henry a dis qu’il allait confectionner une machine à remonter le temps pour renvoyer là d’où vient John le T850 qu’il a crée. Il avance donc seul. "
Jack - " Langley est une ville du district régional du Grand Vancouver. Elle est située sur le fleuve Fraser. D’après la carte, nous en avons pour plus de 2000 kilomètres. "
Derek - " Nous savons qu’en sortie de ville les Terminators sont déjà moins nombreux. Nous pourrons rouler à bonne vitesse sur les grands axes. "
Jack - " En espérant ne pas croiser leurs avions chasseurs, les HK-Aerial. "
Kyle - " Nous pourrons peut-être récupérer en chemin des fusils-plasma. Nous n’en avions plus à la base faute de pertes sur champ de bataille, mais en remontant jusqu’au Canada nous aurons peut-être des chances de récupérer du matériel. "
Jack - " Quoi qu’il en soit, et vu l’état actuel de nos forces ainsi que celles de Skynet, je n’espère même pas parcourir plus de deux-cent kilomètres à la journée. Cependant, je sais que c’est risqué mais nous devons faire un crochet par Santa Monica. "
Kyle - " C’est là-bas que la guerre est la plus meurtrière. Jour et nuit les machines et les humains combattent. "
Jack - " C’est aussi l’un des seuls endroits sur cette planète encore en mesure de tenir tête aux machines. Je connais le commandant qui gère la base de Santa Monica. Sans lui, on ne quittera jamais Los Angeles. De plus il faut y laisser nos civils, ils ne peuvent pas nous suivre jusque Langley. "
Derek - " Qu’il en soit ainsi. "


Pendant qu’il achève de s’habiller, John est violemment bousculé dans le dos. Il se retourne et reconnait la mine fatiguée d’Adam Hernandez :
Adam - " J’ai vu ton petit manège avec Riley. "
John - " Tu te fais des idées. "
Adam plaque sa main droite contre la bouche de John et appuie avec son revolver maintenu dans la main gauche contre ses côtes blessées par Hamilton :
Adam - " Ecoute moi bien petit con, ton histoire je m’en tape, la seule chose qui m’importe c’est Riley. Si tu t’approches encore une fois d’elle, je te fous une balle blaireau. Dans un champ de tir au milieu des machines, personnes ne fera la différence. C’est clair. "
Acculé, John se contente de faire un signe affirmatif de la tête.

Rassuré, Adam l’abandonne.
John se tient les côtés avec difficulté, la jolie Allison vient le trouver :
Allison - " On peut dire que tu as le chic pour te faire des amis. "
John s’agace :
John - " Ah par pitié, pas toi ! "
Allison dévisage son sauveur. Le pauvre à l’½il et la pommette gonflés, quelques côtés sont fêlées et ses lèvres craquelées.
Allison - " Tu sais, le capitaine a beau être apprécié et respecté, il n’en reste pas moins quelqu’un d’autoritaire contre qui personne n’a jamais osé se rebeller. La bagarre de tout à l’heure en a surpris plus d’un. C’est pour cela qu’Adam a voulu mettre les choses au clair avec toi maintenant que tu as réussi à gagner le respect aux yeux de tous. Quand tu annonces que dans l’avenir d’où tu es censé venir tu es un leader, un mot qui n’existe pas dans ce monde où il n’y a plus d’espoir, que tu prends les devants pour fuir les T700, que tu fasses demi-tour pour me sauver au milieu d’Hydrobots et que tu oses t’affirmer devant un capitaine réputé, cela te fait sortir du lot. "
John n’ose pas regarder Allison. Amère, il demande :
John - " J’imagine que cela définit ta reconnaissance ? "
Allison vient s’appuyer contre la voiture à côté de lui:
Allison - " Pourquoi m’avoir sauvé à deux reprises après ce que je t’ai fais enduré durant ton incarcération ? "
John - " Simplement parce que tu me rappelles quelqu’un… Quelqu’un qui compte beaucoup pour moi. "
Allison - " Je vois. Et c’est pour ce quelqu’un que tu es venu dans le futur n’est-ce pas ? "
John crispe sa mâchoire et rallie le reste du groupe en répondant sèchement :
John - " Ne crois pas que ta tentative de réconciliation va me permettre de te divulguer plus que cela qui je suis vraiment. "


La journée est si mouvementée que depuis l’attaque du quartier générale de Venice tôt ce matin jusqu’au départ imminent en direction de Santa Monica, plus de dix heures se sont écoulées.
Sans avoir pu le voir de la journée, le chaud soleil de Californie commence à refroidir.

Trois groupes sont maintenant répartis, Jack, Kyle et Derek dominent le débat sous le regard des quatorze autres futurs voyageurs :
Jack - " Nous avons choisi de composer des groupes homogènes dans chaque véhicule. "
Kyle - " Le premier hummer sera conduis par le soldat Adam Hernandez et me transportera en compagnie de John Connor et un civil, un volontaire. "
Aussitôt, un jeune homme lève le bras pour se présenter comme volontaire et s’engage en direction du véhicule dans lequel monte John Connor.
Derek - " Je fermerai la marche en compagnie de deux sous-officiers, un qui conduira l’autre qui gardera une sulfateuse en compagnie de six civils dans la benne. "
Jack - " Je resterai au milieu pour faire la liaison entre le premier hummer et le camion. Allison conduira mon hummer et derrière je prendrai un civil et le dernier sous-officier. "
Riley lève aussitôt le bras pour rejoindre le convoi de Jack et l’incorpore tandis qu’il continue :
Jack - " Mesdames messieurs, nos chances d’atteindre Santa Monica sont infimes. Certains pensent que Connor peut représenter l’espoir que nous avons perdu. Personnellement, je me rendrais au Canada par curiosité quand à la création du Terminator Alpha, ceux qui le veulent resteront à Santa Monica. Mais quelle que soit la raison qui est votre, sachez que je veux voir en cas d’embuches des hommes courageux, volontaires et solidaires, sans quoi je serai votre Terminator. "
Kyle glisse un regard complice à son frère pour lui faire constater que Jackson n’a pu s’empêcher d’être une fois de plus violent dans ses propos.

La bonne humeur des deux frères est vite stoppée quand soudain, la porte qui leur a permis de rejoindre le parking par les égouts se met à trembler :
Soldat n°1 - " Quelqu’un essaie de la défoncer ! "
Allison - " Ca ne peut-être qu’un Terminator, en route ! "


Tous grimpent dans le véhicule qui leur est affecté. Les moteurs tournent aussitôt et le premier hummer s’engage dans la montée en serpent du parking pour regagner la surface.
Le second hummer puis le camion l’imitent pendant que la porte et les barricades qu’ils ont installées cèdent !
Trois petits drones ont suivi le chemin tracé par les Hydrobots et ont forcé le barrage bien peu solide.

Les trois engins volants poursuivent dans les étages du parking les autos à qui il reste encore deux étages.

Le camion, première cible des robots, parvient en zigzaguant à éviter les premiers tirs lasers.
A l’avant du camion-benne, côté passager, Derek utilise la radio :
Derek - " Capitaine Hamilton, trois HK-Drone nous ont pris en chasse ! "
La réponse ne se fait pas attendre, la voix roque du capitaine anime la radio :
Jack - " Exterminez-les ! Foutez-moi ça en l’air ! "
Le soldat à l’arrière du camion ne se fait pas prier et sort sa sulfateuse-rotative avec trois canons longs. L’arme consomme des lignes de munitions et dépose sur le sol en bois lourd de la benne des centaines de cartouches vidées.
Le premier drone est touché sur l’aile et peine à maintenir sa vitesse. Finalement, à force de chanceler, il entraîne avec lui le second vaisseau contre une poutre créant une légère explosion.
Le dernier HK-Drone passe au travers du nuage de feu en continuant ses tirs lasers.

Le soldat a bien du mal à le toucher et seulement quelques balles l’endommagent de façon bien anecdotique.
Contraint de recharger une nouvelle ligne de munition, le soldat cesse sa salve ce qui profite au drone pour approcher le convoi.

Enervé, par la situation qu’il observe dans son rétroviseur, Derek, assit en siège passager, ouvre son carreau et, armé d’un fusil-mitrailleur, passe la tête pour vider une cartouche de trois-cent balles contre la tôle ennemie.


Le drone est contraint de ralentir sa course tandis que les trois véhicules de la résistance atteignent la sortie.

Le premier hummer, celui de Kyle, brise la barrière en fonçant dedans et s’engage dans les rues de Los Angeles, suivi du second hummer et du camion.

Le drone sort également et, ses tirs, alertent les patrouilles de T700 qui ont investi la ville.

Dans le second hummer, Jack et Allison s’allient aux efforts de Derek et du soldat à l’arrière de son camion en vidant plusieurs cartouches contre le drone.

Les véhicules slaloment à faible allure les débris qui encombrent la route pendant que les premiers Terminators terrestres arrivent aux abords du chemin goudronné pour rallier les tirs du drone.

John, assit derrière Adam qui conduit le premier hummer, remarque leur passage à proximité d’une station essence du côté de l’autre passager, un civil.
La vitre de ce dernier vient de se briser, laissant dans la tête du malheureux un impact de balle. Il représente la première perte du convoi.
Un T700 s’avance sur la route du côté du défunt.
John ramasse sur le sol de l’automobile, jonché de munitions et d’armes en tout genre, un lance-grenades qu’il arme.
Contre toute attente, il se couche sur le défunt civil pour ouvrir sa portière et cogner de plein fouet le T700 trop téméraire.
Allongé sur la banquette et sur la victime, il attend patiemment que le second hummer puis le camion passent à leur tour la station essence pour tirer contre celle-ci.
Au bout de trois tirs perdus, une grenade réussit à percuter les cuves de gaz et le choc se répercute contre le carburant.
Le souffle de l’explosion emporte le drone qui se crashe au sol tandis que les T700 sont repoussés, voir mis en pièces pour les plus proches.

Kyle montre du doigt un panneau à Adam :
Kyle - " Prends la direction de Santa Monica là ! "
Le convoi s’engage alors sur un pont suspendu au-dessus de l’eau et respire un peu maintenant qu’ils sont moins mis à l’épreuve des balles.

Jack s’empare de la radio et demande aux deux autres véhicules :
Jack - " Aucune perte n’est à déplorer de mon côté. J’attends vos réactions. "
Derek réagit le premier :
Derek - " Aucun soldat n’a été touché. Néanmoins, malgré les plaques blindés qui entourent la bâche de notre benne, j’ai trois civils blessés à l’arrière. "
Kyle ferme la discussion :
Kyle - " Un civil touché en pleine tête. "
A cette annonce, dans les autres véhicules, tous baissent la tête, les pertes ont déjà commencé.


Le calme est cependant de courte durée, en effet, de nouvelles secousses retentissent sur le pont.
Le convoi réussit tout juste à passer le pont que celui-ci s’effondre sous les missiles d’un HK Aerial !
Jack donne les instructions dans la radio :
Jack - " Hernandez, quitte le bord de plage et tourne à droite. Enfonce-toi dans Santa Monica Boulevard ! "
Adam - " C’est comme nous jeter dans la gueule du loup, les Terminators grouillent dans le c½ur de Santa Monica. "
Jack - " Il y a plus d’obstacles, ce sera plus difficile pour les drones et les HK Aerials de nous avoir. "
Adam s’exécute et est suivi des autres véhicules.

Au milieu du boulevard, le convoi évite du mieux qu’il peut les gravats et autres véhicules calcinés. Tandis qu’à mesure qu’ils avancent, des centaines de T700 sortent des décombres des immeubles et anciens commerces.

Adam s’énerve :
Adam - " Le capitaine nous a fait tomber dans un guet-apens, on va y rester. "
Kyle et John vident leurs cartouches pour se frayer un passage parmi les machines.
Kyle - " T’occupe pas et suit les ordres ! "

Dans la seconde voiture, Jack et le soldat assis derrière lui déblaient les flancs en repoussant l’approche des machines sur les côtés.

Derrière, le camion esquive les tirs du HK Aerial qui ne peut voler à basse altitude en raison des gratte-ciels encore debout.
Derek accompagne le soldat placé à l’arrière pour tenter de repousser le HK, malheureusement, les tirs lasers de celui-ci sont bien trop puissants pour qu’ils puissent rivaliser.
Le tireur à la sulfateuse reçoit un tir du HK et vole en morceaux qui rebondissent sur les civils placés dans la benne du camion. D’autres tirs percent le blindage du camion dont la bâche a pris feu. Deux nouveaux civils n’y survivent pas.
Derek, malgré ses blessures qui n’ont pas encore cicatrisées, s’assied carrément sur la portière du camion à hauteur de la fenêtre. Le chauffeur du camion lui tient une jambe pour qu’il ne bascule pas avec le point du lance-roquettes qu’il manipule.
Cependant, le HK Aerial est trop libre de ses mouvements pour que Derek réussisse à verrouiller la cible.
Il hurle à l’intention des civils qu’il transporte :
Derek - " Bordel, maintenant que le soldat à l’arrière est mort, que quelqu’un le relève et qu’il tire en direction de ce fils de pute ! "
Parmi les quatre civils encore en vie, tous se regardent avec crainte. Il faut le courage d’une femme âgé d’une trentaine d’année pour pallier à leur doute.
Elle vient chercher la sulfateuse qu’elle soulève difficilement. Alors les trois autres civils viennent l’aider à soutenir l’arme malgré les tirs ennemis.
Les salves de sulfateuse reprennent et permettent à Derek de mieux cibler le HK qui reste en retrait :
Derek - " Je te tiens salopard ! "
Aussitôt, une roquette vient percuter un des réacteurs du vaisseau. Ce dernier ne tient plus l’altitude et s’écrase dans un immeuble, emportant avec lui les T700 postés en cet endroit.
Derek repose l’arme dans la cabine et grimpe sur le toit du camion pour ôter la bâche enflammée sans même être couvert par un seul équipier.
Des tirs de lasers le frôlent et, la jeune femme à l’intérieur du camion, dans la foulée de l’exploit qu’elle a réalisée avec la sulfateuse, demande l’aide des autres passagers pour l’aider à la hisser aux côtés de Derek pour l’épauler.


A deux, ils décrochent la capote qu’ils abandonnent sur la route, laissant ainsi le coffrage blindé de la benne visible.
Derek soutient la jeune femme jusqu’à l’entrée à l’arrière de la benne pour l’y ramener à l’intérieur, seulement, un impact laser tiré au loin par un T700 frappe juste devant les pieds de la brave jeune femme et la fait tomber du camion.
Derek la regarde rouler sur le sol, encore consciente, le visage déformée par la peur. Malheureusement, il sait qu’il n’a pas le choix, il retourne à son siège, marqué par la colère de n’avoir rien pu faire.

Aussitôt, les T700 avancent jusqu’à la malchanceuse et l’un d’eux vient la ramasser par la tête et la soulève dans sa main gauche.
Elle hurle à la mort à mesure qu’il lui écrase le crâne.


Sur les flancs et devant le convoi, les Terminators gagnent de plus en plus de terrain. Dans les airs, deux nouveaux HK Aerial survolent la zone.
Adam - " Un barrage de T700 se forme devant moi, si je leur fonce dessus on va droit au massacre ! "
Kyle ne répond rien. John se contente de dire :
John - " Il ne nous reste plus qu’à prier. "
Là, un HK Aerial parvient à toucher leur véhicule par le pneu arrière droit, le projetant en l’air et retombant en effectuant trois tonneaux. Le hummer achève sa chute aux pieds d’un immeuble de la rive droite dont la façade a été arrachée il y a longtemps par une explosion.

Derrière eux, Jack Hamilton lance l’alerte :
Jack - " Derek, nous allons nous arrêter à côté d’eux pour vous couvrir, pendant ce temps toi et le matricule 18274 vous irez récupérer les survivants s’il y en a ! "
Choqué par l’accident de son frère, Derek s’efforce d’hurler dans la radio :
Derek - " Bien sûr qu’il y en a ! "

Allison stoppe le second hummer à proximité de celui accidenté.
Inopinément, du bâtiment au-pied duquel le hummer a arrêté sa course, une dizaine de T700 descendent les étages.
A cet instant, Allison, Jack et le soldat qui les accompagne ouvrent leurs portes et tirent dans leur direction, sans se soucier des machines du trottoir d’en face qui leur tirent dans le dos.
La portière d’Allison est touchée par un laser et vole en morceaux, blessant par ses impacts Allison sur le bras gauche.
Le soldat assis derrière elle, lui, ne surveille pas ses arrières et, alors qu’il canarde un T700 lui faisant face, il reçoit une décharge en pleine colonne vertébrale, le pulvérisant sur le coup.
Riley, restée à l’intérieur durant tout ce temps, choisit de couvrir leurs arrières en ramassant l’arme du défunt et en tirant sur les troupes de la rive gauche.

Pendant ce temps, Kyle sort du hummer renversé à l’aide de ses bras. Hormis quelques contusions, il ne semble pas avoir été trop diminué par ce qu’il vient de vivre.
Tout comme John qui  baisse la tête à chaque coup de feu qu’il entend. Le brave jeune homme aide Adam à s’extirper de la carrosserie.

Le camion arrive enfin et cache Riley et Allison de la vue des T700 qui les prenaient de dos.
Néanmoins, puisqu’il est du côté dangereux, le chauffeur n’a pas le temps de sortir que déjà, il est fusillé.
Derek saute du camion et, armé d’un fusil-mitrailleur à chaque main, repousse les T700 qui approchent John et Kyle.

De l’autre côté, sur les balcons des immeubles qui surplombent la rive gauche du boulevard, des T7t, série de Terminators tétrapode, orientent leurs canons lourds vers le camion.
Leurs tirs conjugués font tomber la benne et la cabine de pilotage sur leur flanc droit, ne laissant au passage que deux civils valides à l’arrière.
Ceux-ci, choisissent de sortir et, le premier, plus en jambe que le second, échappe à quelques rafales et part se cacher dans le second hummer, celui de Jackson qui repousse du mieux qu’il peut les T700 avec l’aide de Derek. Au passage, il bouscule Riley et abandonne son complice plus lent, et cible idéal pour les T7t qui le crible d’une centaine de balles.

John, Kyle et Adam rejoignent le dernier véhicule encore en état de marche en rampant. Tandis qu’Allison, toujours entrain de vider ses chargeurs, les alerte :
Allison - " Attention ! "
Tous tournent les yeux derrière elle et remarque un HK Aerial posé au sommet d’un immeuble avec le dernier hummer en cible verrouillée.
Immédiatement, Jack sort entièrement de la voiture, Allison attrape Riley, balancée au sol par le peureux civil, et se couchent à terre avec elle. La voiture essuie un tir puissant qui la fait exploser, ne laissant aucune chance au civil qui venait de s’y terrer.


Kyle, John, Adam, Derek, Allison et Riley viennent rallier Jack au milieu d’un nuage de fumée, à proximité du dernier hummer, celui de Kyle qui a été renversé.

Le calme semble revenu un instant, les machines cherchent les cibles qui se recroquevillent derrière des morceaux de béton armé arrachés des façades du boulevard lors de précédentes batailles et qui jonchent la route.
Allison regarde au bout de l’avenue :
Allison - " Il semble que des T700 nous barrent la route. "
Jack - " Nous sommes sur une surface conquise par les machines. Heureusement, le commandant Weaver garde son QG a quelques encablures d’ici. Nous sommes sauvés. "
Adam cède à la panique :
Adam - " Mon capitaine, la situation est critique, les machines s’avancent… Elles nous cernent… Nous sommes dans une ligne droite… Nous ne pouvons fuir… Qu’est-ce que… Qu’est-ce que nous allons faire… "

Soudain, les T700 qui bloquent à cent-mètre de là l’avenue se retournent tour à tour. Les chenilles d’un vieux char d’assaut émettent un claquement agaçant.
A mesure que le grincement du char approche de la foule, humains et machines, un silence de mort domine Santa Monica Boulevard.
Le canon du char apparait le premier depuis la sortie d’un garage, devançant le reste du véhicule de l’armée américaine.
Le char entièrement sorti, le canon braque immédiatement les T700 dont les tirs de lasers ricochent sur le blindé.

Avant que le canon ne libère sa décharge, une voix inconnue de quasiment tous annonce dans la dernière radio en fonction, celle du camion couché : « allez-y, foncez ! »
Jack est le seul pour qui cette voix signifie quelque chose :
Jack - " Vous avez entendu ?! Foncez tout droit ! Allez ! Go ! Go ! Go ! "

Le tank tire en direction du barrage de T700 et les foudroie, libérant le passage aux derniers survivants qui déversent à nouveau leurs munitions dans leur course.
Derrière eux, du bout de l’avenue, tour à tour, des détonations retentissent, l’ensemble des bâtiments sautent au fur et à mesure pour bientôt rejoindre l’endroit où étaient arrêtés les résistants. Les lieux semblent avoir été piégés par les résistants au cas ou un évènement comme celui d’aujourd’hui venait à se produire.
L’ensemble des machines est balayé par les déflagrations et enseveli sous les décombres.

Sur les sept rescapés, seuls six passent derrière le tank. Jack s’arrête et remarque au loin un T700 retenant par la jambe un de ses hommes.
Couché à plat ventre, tiré par la jambe par le T700 à moitié détruit suite au tir du char d’assaut, Adam pleure de désespoir, à bout de force, il n’arrive pas à lutter contre la force mécanique du T700.
Il voit le bout du tunnel lorsque plusieurs hummers viennent chercher ses alliés derrière le tank.
Alors qu’ils grimpent tous, n’osant pas croiser son visage mortifié, ayant compris qu’Adam était voué à la mort, seul Jack reste droit debout à le regarder. Braquant son fusil dans sa direction.
Le snipeur murmure :
Jack - " Désolé soldat Hernandez… "
Le fusil libère Adam de sa peur en lui ôtant la vie d’une balle dans le front.
Le froid capitaine termine sa phrase :
Jack - " … mais je ne peux pas risquer la vie du reste de l’équipe. Je te libère d’une souffrance inévitable. "
Le capitaine abandonne la vue de son homme et monte dans un hummer puis quitte le champ de bataille.

La voix dans la radio leur indique la direction à suivre. Ainsi, leurs chauffeurs les conduisent devant ce qu’était la : « University of California at Los Angeles ».

Aujourd’hui, la prestigieuse école est devenue une base de la résistance humaine. Equipée d’un mur fortifié entourant l’ancien campus et de tourelles de surveillance à canons laser, cette caserne non dissimulée est le point directeur de la résistance à Los Angeles. La base de Santa Monica, gardée par le commandant Weaver.

Author Topic: Episode 7. Objectif : Survie !  (Read 13476 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.