5e épreuve: Super pas-peur Ryô

Ah ben bien sûr, une fois que le plancher fut dégagé, le Ryô s'apperçut qu'il fallait encore dépiauter un peu de l'ancien crépi resté à l'étage. Tel un athlète complet, sans peur (mais avec quelques reproches, quand même), il fallait bien aller conclure ce décalaminage.

Alors, avec une planche (qui a toujours été là, d'ailleurs... je sais pas bien d'où elle sort, mais même là elle sert encore à boucher le trou qui sera le réceptacle de la grande plaque de verre sécurit). Vous en profiterez, amies hétérosexuelles, et camarades Christophe Rippert gays pour admirer le fessier de Ryô, bien motivé à sacager ce qui reste de croûte sur les murs sans se croûter lui-même  :classe:


Pôpa et môman Saeba en ont profité pour mine de rien filer un (tout petit, mais le moindre gravier est une pierre à l'édifice, faut pas l'oublier) coup de main, et ainsi apparaître sur les photos de ce blog mirifique.
Le tout sous l'oeil expert de Kaori, prête à dégainer le marteau au moindre faux-pas.


Enfin...sans rire, que les parents mettent la main à la pâte est une aussi bonne qu'inattendue surprise. Ca fait plaisir.

Sans attendre, le menuisier attaque le plancher. Et là, ça va très, très vite. Et ça, c'est très, très agréable. Pour une fois que construire semble aller plus vite que détruire...
En se voit déjà dedans!

La maison est séparée (rappellez-vous des premières photos, ou retournez donc voir les premières épreuves si vous avez une mémoire de poisson rouge) en deux partie. Celle de droite sera le salon/salle à manger au rez-de-chaussée, et à l'étage les chambre, salle de bains et chiottes du haut. C'est la première partie.

La seconde (celle de gauche) sera coupée pour ne pas tout faire d'un coup (on n'est pas barges non plus). Là nous ferons la cuisine au rez-de-chaussée, et un maouss bureau à l'étage, avec de nouveau un puits de lumière via une mezzanine. Là, même les poutres ont dégagé. Donc ce sera plus long.

En une journée, la première partie du plancher est presque terminée! Le trou de la future dalle de verre est apparent, et c'est dans des moments comme ça qu'on se dit qu'on n'est pas trop cons, et qu'on a parfois, mine de rien, des idées pas mal du tout.  :gnéhé:


Bon, le toit, il est fait, hein, c'est cool. Au moins, les artisans et nous, on est couverts pour la suite des zévènments.



Bref! une fois tout ça torché, reste enfin à poser le gravier (33 tonnes, et allez, roulez jeunesse!), couler la dalle, et attendre pour qu'enfin, après tant de dégommages divers et variés, nous puissions reconstruire. Là, c'est le maçon qui va bosser.

Beh oui, un peu de repos pour nous, quand même, on a bien donné. Mais on ne sait pas encore qu'on n'a pas du tout fini de donner.
Mais pas du tout, du tout...



Le mois d'avril nous apporte le soleil, et maintient notre motivation.
Au premier mai, nous allons investir l'un des hangars, pour du camping improvisé. Ca risque d'être sportif.
Mais, c'est cool, vu le temps qu'il fait, ça nous promet un été nickel, aux petits oignons........................................................ :sifflote:




Last Edit: 17 February 2009 à 8h14 by Ryō

Author Topic: 5e épreuve: Super pas-peur Ryô  (Read 13551 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Très sympa ce nouveau billet, Ryo.
Ce qui est bien, c'est qu'on peut enfin te voir travailler :niark:.

C'est drôle que tu montres tes parents en train de travailler car justement ce week-end on à réussi à faire bosser ma belle-mère.

Offline Ryō

  • Modérateur
Très sympa ce nouveau billet, Ryo.
Merci!
Quote
Ce qui est bien, c'est qu'on peut enfin te voir travailler :niark:.
Je m'attendais à ce type de réflexion, de toutes façons.
Comme c'est moi qui prend les photos en règle général, je ne suis pas dessus.
D'où le fait qu'il n'y aura pour ainsi dire pas de photos de la fin des travaux.
M'enfin au final je m'en fous un peu, je sais ce que j'ai fait, c'est le principal.

Par exemple, j'aurai une photo à mettre à un moment. Quand j'ai fait l'isolation du toit, y avait personne pour prendre des photos, sauf sur la fin, y avait Kaori et un pote. Kaori a pris l'appareil photo, pour prendre... le pote, qui mettait une pauvre boulette de laine de mouton sur un petit trou, alors que j'avais fait tout le reste.

Ca me rend donc un poil chatouilleux, à l'arrivée.

Je sais que tu es chatouilleux sur ce point, on en a déjà parler, c'est pour ça qu'à chaque je te resort la même reflexion pourrave.

Sinon, pour le coup de l'isolation, c'est vraiment pas cool de la part de Kaori.

Offline Ryō

  • Modérateur
Oh mais c'est pas fait méchamment, hein. C'est juste arrivé comme ça, elle l'a ramené à la fin, et pis c'était lui qui se bougeait à ce moment, donc voilà.

OK, mais je ne disais pas ça méchamment non plus, c'était encore une petite boutade.

Offline Ryō

  • Modérateur
Don't worry, pas de souci.

Je suis toujours impressionné et admiratif face à des personnes qui osent se lancer dans une telle aventure.
Un de mes amis (qui m'aide à refaire ma cuisine d'ailleurs) me disait quand je lui ai montré ce billet qu'avant il possédait une vieille ferme en Bretagne qu'il avait lui aussi complètement retappée ... ça lui avait pris 18 ans !!!
Et il l'avait vendue (une petite fortune) une semaine après avoir fini le carrelage du garage.  :ouhla:

Je ne peux que te souhaiter bon courage.  :cool:

Offline Ryō

  • Modérateur
oui, ça arrive souvent.

Sauf que je compte pas revendre, dans l'idéal.

Offline DC

Quand je vois une somme pareille de travail manuel à abattre, je serais plutôt du genre à me laisser abattre. Je suis donc impressionné par tant d'huile de coude.
Tu vas avoir pas mal de place là dedans, quand ce sera fini tu organiseras un truc du genre "Barbecue à la crèpe : Les cynéens envahissent la Bretagne !" :niark:

Offline Ryō

  • Modérateur
 :mdr:

Pour l'huile de coude, quand c'est à toi et pour toi que tu bosses, tu es surpris de ta capacité à t'investir.

Pour l'huile de coude, quand c'est à toi et pour toi que tu bosses, tu es surpris de ta capacité à t'investir.
Je ne peux que plussoyer, en plus ça fait plaisir la plupart du temps.

:mdr:

Pour l'huile de coude, quand c'est à toi et pour toi que tu bosses, tu es surpris de ta capacité à t'investir.
Voir dans mon cas de ton incapacité à t'investir physiquement  :^^;:

Offline Ryō

  • Modérateur
Oah, tu dis ça, mais c'est ce qu'on disait de moi y a un an, et tout le monde est encore surpris; tant que y a de quoi faire des petites pauses, c'est cool.

Merci de ce petit passage KiaN  ^_^

Offline DC

Depuis le départ jusqu'à ton estimation de la fin des travaux, ça t'aura combien de temps (à une vache près) ?